Aussi loin
Lisser le ciel

Egaré

GOPR11Egaré dans le jour, égaré dans la nuit, Nous foulons la terre d’où nous venons. Nous avons les sources, mais point de ravines toi et moi, notre porte s’ouvre sur la rue, basses sont nos fenêtre. le jus que l’on tire des feuilles sera l’encre verte dont je me servirai pour décrire les chemins qui mène aux rivages de nos rêves. Nous parcourons le monde, des baisers voyageurs plein les poches, les couleurs de l’éclat, le bleu, le carmin, l’éclat jaune de nos rires, indiquent notre position. Chaque vague édifie un monde, que peu imagine, les yeux trouvent les yeux où le mots attendent nos caressent. Et soudain la paix, au milieu des arbres de mer, l’air sent le printemps, si je rêve, ne m’éveillez surtout pas.

©Philsland

Commentaires

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)