Lilas
Aussi loin

Pierre de pluie

GOPR5095Ce qui survivra sera bleu, comme la mer au solstice, L’écriture change à chaque instant et les arbres s’accordent pour se taire. Les traces de tes pas sur mon ombre traversent mon âme, faut il toujours résider quelque part pour exister. Les étagères regorgent de livres au milieu de tes rires et nos têtes emplies d’ancêtres qui radotent sont souvent lourdes de rumeurs. Je vois là-bas, très haut un vol de cigognes, pureté de l’air, au loin des montagnes oxydées par des orages magnétiques, fermons les yeux et sentons le vent qui lentement nous porte. Je me souviens d’autres saisons, d’autres temps, aventure d’une pierre de pluie, tombée du ciel avec fracas. Les poètes affranchis vieillissent ensemble, comme les villes oubliées et l’histoire traverse notre présent perpétuel, ta main posée sur ma nuque. Tu gravis avec moi un instant ces marches de méthane qui nous mènent la connaissance. L’eau est prés de nous, l’eau véritable, celle des sourires et des larmes, jusqu’à la fin et ainsi s’incline t’on.

©Philsland

Commentaires

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)