Loin des hommes
Pierre de pluie

Lilas

GOPR5078Ecoute comment se déchire la soie dans la nuit, il y aura toujours, d’abord la végétation, puis les hommes, l’écriture sans encre des lois éternelles, car nous comptons moins que les livres et leurs mots. Ne pas être un condamné de la langue, enfermé au sein d’un langage unique, va où la mer progresse, là-bas où repose les îles, les vagues ne peuvent noyer la mer. Il reste encore sur les hauteurs des montagnes d’autres lilas que tes yeux. Parle moi de la paix, que peux connaisse écrite dans les gènes depuis l’âge de glace. Petite fille tu claquais les portes, aujourd’hui, assise tu vides les étés. Ta mère, c’est la vie qui bat dans tes artères. Seul le voyage offre une perpective, ouvre grand tes bras, respire un grand coup et prend ton vol.

@Philsland

Commentaires

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)