Calendula
Regard

Le soleil tombe toujours dans la mer...

Xlarge12Nous partons toujours du lieu qui nous a vu naître, nous quittons ces mères qui lèvent les mains vers le ciel. Et les années traversent notre corps, nous oublions toutes les cachettes du jardin de notre enfance, reste la plus belle des histoires racontée le soir. Déjà la migration commence en nous, sans fin, nous apprenons que le soleil tombe toujours dans la mer et renait chaque matin, que les loups ne sont jamais averti, mais qu’ils savent tout et que la poésie doit rester nue, sans habits de poussière. Les voyageurs passent sans nous voir et toi comment te sens-tu de vouloir échapper à ta ville, c’est lorsque tu t’éloignes que tu nous change. Un peu de matin un peu de soir, mais surtout toi, n’oublie pas que les amours durent tant  qu’ils rafraichissent. Vaine tentative que de vouloir s’asseoir dans le silence, les mots le crie, je fixe le ciel et tout les arbres tournent autour de moi, surtout ne me dites pas adieu au moment du départ.

©Philsland

Commentaires

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)